Pervers narcissiques : Qui sont ils ?

Pervers narcissiques : Qui sont ils ?
Warning: getimagesize(https://www.psy-bergerac-24.com/img/articles/23.jpg): failed to open stream: Connection refused in /home/magicpro/psy-bergerac-24-com/pages/article.php on line 73

Qu’est-ce qu’un pervers narcissique ?

Des troubles de la personnalité peuvent apparaitre chez un individu. La perversion narcissique en est une composante. C’est la propension active du sujet à cultiver une estime excessive de lui-même aux dépens des autres. Le pervers narcissique est un personnage complexe et toxique. Son manque d’empathie, ses manipulations sont préjudiciables à ses victimes. Phrases assassines, culpabilisation ou dévalorisation... Si vous subissez ces tentatives de déstabilisation au quotidien, ceci vous concerne.

Comment reconnaitre le pervers narcissique ?

Le pervers narcissique utilise deux armes destructrices : la dévalorisation et la culpabilisation. Il est maitre dans l’art de reporter sa faute et sa responsabilité sur sa victime. En créant un sentiment de culpabilité chez cette dernière, il renforce son emprise sur elle. Il a par ainsi une facile habileté à esquiver les questions, à utiliser des termes ambigus.

Le pervers narcissique n’a qu’une seule idée : satisfaire ses propres désirs. Ceux des autres, il n’en a que faire ! Il est dénué d’empathie. Il éprouve une jouissance à voir sa victime en détresse. Il entretient un double visage. Tantôt charmeur et séduisant, tantôt manipulateur et arrogant, il est un véritable comédien.Mais de l’extérieur, rien ne paraît. Le témoignage de la victime est de fait mis en doute.

Le recours à la violence et aux déviances sexuelles fait partie également des techniques d’intimidation du pervers narcissique. Les violences verbale, morale et physique sont récurrentes. Pour s’assurer l’emprise sur sa victime, il l’isole de ses proches. Par ailleurs, le pervers narcissique peut avoir des demandes sexuelles exigeantes, inconsidérées et déviantes. Il urge de se protéger de lui.

Comment s’en protéger ?

La maitrise de soi est une règle d’or. Le pervers narcissique se nourrit des émotions de sa victime. Pour ce faire, il est important de ne pas les extérioriser. Car, rien ne déstabilise un manipulateur plus qu’une réaction calme. S’il sent qu’il n’a pas de prise, il battra en retraite. Il est très efficace de respirer profondément avant de lui répondre sinon, il faut lui opposer le silence. Il importe de s’en tenir à des conversations superficielles et impersonnelles avec lui. En vérité, une discussion profonde lui donne un moyen de vous dévaloriser. Il faut en avoir le courage, surtout lorsque le pervers narcissique est tapi dans la sphère familiale ou professionnelle.

Il est par ailleurs inutile de se justifier devant un pervers narcissique. Il rejette systématiquement les torts. Oubliez les réponses telles que « ce n’est pas vrai, tu mens, je n’y suis pour rien. ». Dites plutôt « Si tu le dis, c’est ton avis, tu as le droit de le croire, personne n’est parfait ». La victime a aussi grand intérêt à s’entourer de ses proches. Elle ne doit pas céder au jeu de sape du manipulateur. En cas de violences physiques, faire appel à la justice est la réaction prioritaire.

En somme, le pervers narcissique met en péril la pérennité de toute relation par son égocentrisme outré. Ne soyez plus passif. Libérez-vous de lui, que ce soit seul, ou en vous faisant accompagner par un psychologue.


Laurent Pujol, Psychologue à Bergerac.

Autres articles